ACCUEIL | DR F. SARFATI | LE VISAGE | LE CORPS | GALERIES PHOTOS | TEMOIGNAGES | CONTACT
CORPS
 
 
" Un buste proportionné pour une silhouette harmonieuse"
Augmentation mammaire - augmentation du volume des seins


2- LES IMPLANTS (les prothèses mammaires) : Retour
 
La prothèse d'augmentation mammaire présente une enveloppe ou étui en silicone, son contenu est constitué de polymère de gel de silicone.

La forme de l'implant mammaire est dite " anatomique " en forme de sein.

L'enveloppe des implants anatomiques sont plutôt texturées que lisses.

Nous n'utilisons dorénavant que des implants mammaires de forme " anatomique " en forme de sein :

Ces implants mammaires profilés en forme de sein répartissent naturellement le volume apporté. Ils respectent le méplat habituel du secteur mammaire supérieur et majorent le galbe du secteur mammaire inférieur.
 
Ainsi, l'augmentation du volume mammaire par prothèse s'effectue de manière superposable à ce qu'aurait été une croissance spontanée du sein lui-même. Les implants mammaires anatomiques sont dorénavant utilisés dans la quasi intégralité des cas.
 
Forme naturelle des seins avec des
implants anatomiques
Transition abrupte entre le thorax et le sein
pour les implants ronds
 
3- L'INTERVENTION ET L'HOSPITALISATION : Retour

L'anesthésie
:
Pour réaliser une augmentation mammaire, une anesthésie générale est nécessaire. Une prévention des phlébites est effectuée grâce à des bas de contention.

Les cicatrices
:
- Les cicatrices de l'augmentation mammaire sont dans 95 % sous les bras en région pileuse. Cette voie d'abord dite " axillaire " a pour avantage d'être courte, 4 cm ( extrêmement discrète même les bras levés ). De plus, elle permet de ne laisser aucune cicatrice sur la région mammaire, et de conserver au mieux la sensibilité tactile et érogène du mamelon.
 
- Dans les 5% des cas restants, la cicatrice d'augmentation mammaire se situe dans le sillon mammaire inférieur ou l'aréole. Elle est ainsi disposée lorsque nous réalisons de difficile changement d'implants. Nous n'effectuons qu'exceptionnellement une cicatrice péri aréolaire à laquelle nous reprochons d'être trop visible de manière symétrique sur les aréoles et de ne pas assez protéger la sensibilité érogène des mamelons.
 
Le positionnement des prothèses mammaires :
- Le positionnement de la prothèse mammaire en arrière du muscle grand pectoral :

Ce positionnement est adapté aux patientes minces dont les seins sont très menus et ne tombent pas. Cette position des prothèses mammaires interpose le muscle entre l'implant mammaire et l'extérieur, ce qui le rend invisible et non palpable. Cette position des prothèses mammaires a pour inconvénient de limiter le mobilité de l'implant sur le thorax, mais elle donne un aspect très juvénile au buste.
 
Chez les patientes minces, pour mieux dissimuler l'implant mammaire,
la position rétropectorale est préférable.
   
Aprés avec prothèse mammaire de 275 cc prépectorale.
   
 
- Le positionnement de la prothèse mammaire en avant du muscle grand pectoral et en arrière de la glande :

Plus naturel et plus physiologique, ce positionnent approfondit le sillon sous mammaire, la prothèse associant son poids à celui du sein. Il est recommandé chez les patientes au buste plus enveloppé dont on ne distingue pas les cotes. Cette position rends le sein plus mobile sur le buste, gage de naturel.
 
1. Les patientes plus enveloppées avec des seins plats

La prothèse reste mobile avec le sein.
   
Aprés avec prothèse mammaire de 275 cc prépectorale.
   

 
2. Les patientes plus enveloppées avec des seins plus relâchés.

Positionnés dans la glande mammaire,
la prothèse suit naturellement les mouvements du sein.
   
Aprés avec prothèse mammaire de 275 cc prépectorale.
   
 
- Le positionnement de la prothèse mammaire en arrière du muscle pectoral en haut et en arrière de la glande mammaire en bas :

Cette position mixte de la prothèse mammaire bénéficie des avantages des 2 techniques précédentes Pour plus de naturel, sur le secteur supérieur, elle a pour intérêt d'interposer le muscle entre la prothèse mammaire et l'extérieur, et d'intégrer l'implant mammaire au sein dans le secteur inférieur. Il est recommande chez les patientes menues mais aux seins relâchés.
 
La prothèse mammaire pénètre dans le sein pour plus de naturel.
   
Après avec prothèse mammaire rétro pectorale en haut et rétro-glandulaire en bas.
   

Durée et modalités de l'intervention d'augmentation mammaire
:
L'intervention à type d'augmentation mammaire dure 1H30.

Durée de l'hospitalisation d'une augmentation mammaire
:
L'hospitalisation pour une augmentation mammaire dure une journée et une nuit.

Douleur de l'intervention d'augmentation mammaire
:
La douleur de l'intervention d'augmentation mammaire est cotée de 3,5 à 4,5 sur une échelle de 1 à 10.
Elles s'estompent rapidement après l'intervention pour ne laisser subsister qu'une gène pendant quelques jours supplémentaires.

Délais et résultat après une augmentation mammaire
:
Le résultat de l'intervention d'augmentation mammaire est immédiat. Par ailleurs, l'œdème des seins engendré par l'intervention s'estompent sur 2 à 3 mois aux termes desquels, la poitrine s'assouplie pour plus de naturel.

4- CONVALESCENCE APRES UNE AUGMENTATION MAMMAIRE : Retour

Suivi post-opératoire de l'intervention d'augmentation mammaire :
Après une augmentation mammaire les consultations post-opératoires sont organisées autour du 8ième jour, à 1 mois, puis échelonnées tous les 3 mois.

La contention après
l'augmentation mammaire :
Le port d'un soutien-gorge de sport sans armature et ouverture devant est recommandé pendant 6 semaines après l'augmentation mammaire. Au 8ième jour après l'augmentation mammaire, en consultation, un bandeau de contention est positionné au dessus des seins pour une durée de 8 jours.

Travail et sport après l'augmentation mammaire
:
Après une augmentation mammaire, le retour au travail se fait au du 3ème jour pour une profession sédentaire, sinon au bout de 7ième jour. Après une augmentation mammaire, la reprise de l'activité sportive se fait entre 4 et 6 semaines pour la partie haute du corps.

5- RISQUES : Retour

Risques généraux
:
- Risques liés à l'anesthésie générale : précisés lors de la consultation d'anesthésie.

- Risques de phlébite : exceptionnel.

La phlébite correspond à l'apparition d'un caillot de sang qui obstrue une des veines profondes des membres inférieurs. Ce caillot, s'il se détache peut migrer vers les poumons et réaliser une embolie pulmonaire. La phlébite fait partie des risques inhérent à toutes intervention chirurgicale, et malgré tout elle est exceptionnelle lors d'une plastie mammaire.

Lors des intervention à type d'augmentation mammaire, nous luttons férocement contre l'apparition de phlébite par l'utilisation systématique de bas de contention pendant l'hospitalisation et l'intervention chirurgicale, accompagné par de massages des mollets durant l'opération. Nous n'avons à ce jour aucun cas de phlébite à déplorer lors de nos augmentations mammaires.

Risques inhérents à l'intervention d'augmentation mammaire
:
- Un hématome rarement, peut mener à une évacuation chirurgicale, mais nous effectuons un rigoureux contrôle des saignements pendants l'intervention d'augmentation mammaire ainsi qu'un drainage systématique.

- L'infection des prothèses mammaires reste exceptionnelle, et nous réalisons une prévention féroce par asepsie rigoureuse et antibiotiques per et post-opératoire d'augmentation mammaire.

- La sensibilité tactile ou érogène de l'aréole et du mamelon peut être modifiée de manière transitoire après une augmentation mammaire.

- Risque d'apparition d'une coque fibreuse cicatricielle autour des prothèses mammaires :

. apparition aléatoire entre 3 mois et 10 ans après l'opération d'augmentation mammaire.
. se manifeste d'abord par une sensation de gêne et de douleur puis accompagnée d'une déformation de la prothèse qui devient dure.
. A priori d'autant plus rare que la paroi des prothèses mammaires est texturée. o d'autant mieux toléré que les prothèses mammaires sont en rétro pectorales.
. peut dans certain cas mener à une ré intervention pour libérer la prothèse mammaire de sa gangue cicatricielle.

- Exceptionnelle rétraction cicatricielle axillaire traitée jusqu'à disparition totale par séances de massage et mobilisation de l'épaule et infiltration locale de corticoïdes.

6- LA COUVERTURE SOCIALE CONCERNANT L'AUGMENTATION MAMMAIRE : Retour
 
Pour l'augmentation mammaire aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n'est envisageable en dehors des cas :

- d'importante asymétrie mammaire
- d'hypotrophie mammaire majeure
- de reconstruction mammaire après mastectomie
- de déformation thoracique évidente.

Dans ces cas particuliers, je rédigerai une " entende préalable avec la Sécurité Sociale " à adressée par le patient au Médecin conseil de sa Caisse Primaire d'Assurance Maladie. Ce n'est que sous 15 jours que le Médecin Conseil statut sur la demande de l'intéressé.

7- GALERIE PHOTOS : Retour



 
Docteur Frédéric Sauveur Sarfati - 242, rue de Rivoli - 75001 Paris
CHIRURGIE PLASTIQUE, RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE - CHIRURGIE PLASTIQUE ENDOSCOPIQUE - MICROCHIRURGIE
© 2008 @toutmédia