Augmentation mammaire : ce qu’il faut savoir sur l’intervention


Les consultations pré-opératoires

Deux consultations au minimum, parfois plus, sont nécessaires.

Il est important que je m’imprègne de chaque patiente et de son état d’esprit.

En fonction de votre histoire et après l’examen de vos seins, nous évaluons ensemble votre future silhouette.

Cette évaluation prend du temps et s’effectue habillée : la patiente est vêtue d’un T-shirt blanc moulant.

Le VECTRA, appareil de simulation 3D, des futurs seins peut fausser votre choix. En effet, le volume des seins nus ne présage pas de la silhouette habillée. De très beaux seins nus peuvent se révéler difficilement supportables une fois habillés et risquent d’alourdir la silhouette.

Nous regardons des photos de quelques unes de mes patientes présentant une disposition de buste similaire au vôtre avant et après l’intervention.

Il est important que l’ambiance/philosophie de mes résultats vous convienne.

Il serait insensé de vous faire opérer par un chirurgien dont vous n’apprécieriez pas les résultats.

Je vous apporte toutes les informations relatives à cette intervention et répond à toutes vos questions.


L’intervention

en hospitalisation

L’intervention se déroule dans le cadre d’une hospitalisation de 24 h et sous anesthésie générale.

Il est difficile d’envisager la sortie de mes patientes quelques heures après l’intervention comme cela est possible en ambulatoire, pour les raisons suivantes.

Principe de sécurité

Pour certaines patientes qui bougent beaucoup, il y a un risque de saignement.

Une surveillance médicale d’une nuit n’est pas de trop.

Principe de confort

Même si cette intervention n’est pas vécue comme douloureuse par mes patientes, elle ne doit pas pour autant devenir un challenge.

Principe esthétique

Pour remédier le plus rapidement en cas de possible modification de la bonne position des implants.

son déroulement

L’acte chirurgical dure environ 45 min.

La patiente est en position assise stricte, les bras en croix tout au long de l’intervention. Cette position est celle qui permet d’évaluer au mieux la bonne symétrie des seins et la position des implants.

Après l’incision de la peau, une loge de réception est réalisée pour accueillir l’implant.

Après essais de prothèse, je choisis la forme d’implant (rond ou anatomique) qui me semble le plus adapté à la morphologie et au désir de la patiente.

Des drains en silicone, quasi indolores lors de leur retrait le lendemain, sont ensuite posés et la loge est fermée.

Un pansement modelant de contention et anti-œdème, tout en ménageant la visibilité des seins, est ensuite mis en place.

Le réveil s’effectue en salle d’opération, sous ma surveillance, afin de garantir au mieux le respect du positionnement des implants. L’agitation de certaines patientes lors du réveil peut mener à un déplacement des implants.

La patiente est ensuite transférée de la salle d’opération vers l’unité de réveil. Une fois les constantes d’éveil validées, elle est emmenée dans sa chambre pour une nuit de surveillance.

photo du pansement modelant ?????


Les suites de l’intervention

la douleur

Elle est évaluée à 3,5 sur une échelle de 10, avec une variabilité de 1à 7.

Les implants ronds hyper-souples ou anatomiques sont moins douloureux.

La position de l’implant en dual-planXXX est bien moins douloureuse que la position derrière le muscle pectoral.

La douleur est au mieux gérée par des anesthésiques infiltrés autour des seins lors de l’intervention, puis par des antalgiques pendant quelques jours.

 

l’évolution

La reprise d’une activité professionnelle s’effectue entre 2 et 7 jours selon l’activité exercée et le transport. Cette durée peut être allongée dans le cas d’un travail très physique.

La reprise des activités sportives modérées est possible entre 15 et 20 jours. Pour des sports plus violents ou dangereux, il est conseillé d’attendre entre 6 à 8 semaines.

La conduite automobile peut se faire sous 5 jours.

Les fils et le pansement modelant sont retirés sous 8 jours après l’intervention.

Les ecchymoses, rares et limitées au sillon sous-mammaire, s’estompent sous une quinzaine de jours.


Les risques et complications

les risques inhérents à toute intervention chirurgicale.

Les risques liés à l’anesthésie générale sont précisés lors de la consultation d’anesthésie.

Les risques de phlébite restent exceptionnels.

Les hématomes (0,5%) et les infections (0,35%) sont très rares.

 

les risques spécifiques à la pose d’implants mammaires

Le développement de coques cicatricielles péri-prothétiques est observé pour 2% des opérations réalisées.

Le déplacement des implants est rare (0,5%).

La rupture des implants est très rare.

Les vagues sont quasiment absentes.

BESOIN D'INFORMATION ?

Posez toutes vos questions au Dr SARFATI